dimanche 17 avril 2016

Birds of Morocco


Casa n'a vu grandir qu'un seul Marcel Cerdan (plusieurs cafés portent son nom) mais on y voit des piafs en nombre.








4 commentaires:

fayçal a dit…

« J'ai discouru tant que ces oiseaux ont été en marche ; mais mon discours est arrivé à ce point qu'il n'a plus ni tête ni queue ; aussi dois-je le terminer ici. La voie reste ouverte, mais il n'y a plus ni guide, ni voyageur. »

Farīd al-Dīn ʿAṭṭār, La Conférence des oiseaux

Didier da Silva a dit…

:-)

MF a dit…

Tendresse pour ce merle qui n'est pas moqueur...

Ambre a dit…

Celui de la première photo, j'aurais envie de le prendre dans mes bras (pas sûr qu'il aimerait ça). Les deux de la seconde photo, j'ai juste envie de jouer avec eux. Sweet birds.