mardi 14 novembre 2017

Rêverie calendaire #69



Louise Brooks, née le 14/11/1906.





C’est à un médecin né un 14 novembre, Marie François Xavier Bichat, qu’il revient d’avoir défini l’existence de la façon la plus satisfaisante et la plus claire, en 1800 : « La vie est l’ensemble des fonctions qui résistent à la mort », c’est aveuglant. 

Le 14 novembre, ainsi, des puissances qui nous dépassent font que des phénomènes surgissent. Par exemple, en 1913, paraît à compte d’auteur Du côté de chez Swann ; sont annoncés avec aplomb, vis-à-vis de la page de titre, « pour paraître en 1914 », deux autre volumes à 1 fr. 29, Le côté de Guermantes et Le temps retrouvé, une petite trilogie bientôt pliée pour un peu moins de quatre francs, c’était présumer de ses forces à l’opposé du sens usuel. 

Vingt ans plus tard, un aviateur américain, James Crawford Angel Marshall, dit Jimmy Angel, survole en solitaire à bord de son coucou ce que les Pemóns, qui résistent à la mort dans la région (une zone isolée du Venezuela), appelaient depuis longtemps la Kerepakupai Vena, en langue arekuna, c’est-à-dire la cascade du lieu le plus profond, mais que le monde entier ignore sinon absolument et que Jimmy popularise sous le nom de Salto Angel : un kilomètre à pic, à très peu près, l’impératrice des chutes d’eau (dix-sept fois celles du Niagara, à titre de comparaison). 

Trente ans plus tard, au large de l’Islande, suite à une éruption sous-marine, une terre nouvelle apparaît, l’île de Surtsey (Surt est le Vulcain islandais) ; très exactement sept siècles auparavant, le 14 novembre 1263, Alexandre Nevski cessait de fonctionner : ses perspectives étaient bouchées.







Une autre définition de l'existence 
(Michel Colombier, co-auteur de la musique, meurt ce jour-là en 2004)





1 commentaire: