vendredi 24 octobre 2008

Fuori della correttezza




“De quelles poussières s’agit-il ? Non pas des poussières cosmiques, pas celles de Kantor. Aujourd’hui quelques-uns seront vraiment déçus : je me réfère aux poussières des ménagères, aux surfaces de la maison.
 Regardons autour de nous, dans notre pièce de musiciens désordonnés et approchons-nous du piano, resté toujours ouvert.
 Nous remarquerons que sur les touches des extrémités, aussi bien sur le côté droit que sur le côté gauche, se dépose une couche visible de poussière, palpable.
 Il s’agit des touches qui attirent le plus les enfants au cours des premières approches en dehors du correct, lorsqu’on cherche les limites, les contours caractéristiques des objets, lorsqu’il est nécessaire encore, ou à nouveau, de délimiter le terrain de tout parcours possible.
En fait, on revient sur ces touches poussiéreuses à un âge avancé, par une inquiétude d’adulte […]” 

Salvatore Sciarrino


Aucun commentaire: