samedi 13 octobre 2012

Loin de la lumière




« Et donc je me suis dit que je m'étais égaré mais que ce n'était pas très grave. Qu'en gros il me suffisait de monter pour revenir sinon à ma voiture, du moins à la route. Incidemment, je me suis demandé ce que je faisais là, dans un trou au bord d'un torrent et loin de la lumière, qui ne se rappelait à moi que par des flaques espacées où se révélaient parfois des choses qui bougeaient vaguement dans l'humus. Et puis je me suis dit que c'était comme ça, que je n'avais qu'à faire ce que j'avais décidé. Et c'est en réfléchissant un peu à ça encore que j'ai pensé fugitivement que je n'avais pas envie de retourner à la voiture, en fait, et que j'allais rester ici et me laisser pousser la barbe.
 
Ça m'a passé. Je n'avais rien à faire ici plus qu'ailleurs. En revanche, j'étais fatigué. » 

Christian Oster, Rouler (2011)



Aucun commentaire: