samedi 5 avril 2014

Affaire de goût






— C’est un catalogue ? demanda Horn. Puis-je voir ? Ah ! Rien que des femmes, des femmes, murmura-t-il avec une sorte de dégoût affecté en parcourant les reproductions. On ne voit pas du tout de jeunes garçons.
 — Mais qu’est-ce que ça peut vous faire ? demanda Kretchmar avec malice.
 Horn s’expliqua avec simplicité.
 “Ah ! ça, c’est une affaire de goût, dit l’autre, et il continua faisant parade d’idées larges. D’ailleurs, je ne vous condamne pas, vous savez, ça se rencontre fréquemment chez les artistes. J’en aurais été choqué chez un fonctionnaire, un épicier, mais un peintre, un musicien, c’est différent. Je vous dirai pourtant une chose, vous perdez beaucoup.
 — Merci bien, pour moi la femme n’est qu’un gentil mammifère. Non, non, excusez…” 

Vladimir Nabokov, Chambre obscure (1932)



Aucun commentaire: