mardi 1 septembre 2015

Berlinade #2



Berliner Bestiarium 

Des corbeaux (il y en a partout, comme à Tokyo), un cygne (sur la Spree), des guêpes (une infinité, avec laquelle il a fallu partager ses frühstücke (de bon cœur, ils sont trop copieux)), un héron (solitaire), un écureuil (dans le Tiergarten), des libellules, des moineaux, une souris. On a vu sans les filmer pas mal de cormorans ; on oublie des pigeons, on suppute des renards, on craint des sangliers. Berlin est une grande ville — colossalement — mais qui respire ; à en croire les menus, on y est volontiers végétarien (et même vegan, ce qui sonne martien (on a goûté, c'est pas mauvais)) ; il doit y avoir un lien, bien qu'à la réflexion on trouve à chaque coin de rue des saucisses au curry. 








2 commentaires:

Ambre a dit…

Joli bestiaire en images.
Filmer une libellule est coton, c'est réussi.
La souris me paraît être un mulot, vu sa taille.

Didier da Silva a dit…

Mais non voyons, c'est une mignonne petite souris. Je le veux.
(Pour les libellules, il suffit d'être patient.)