mardi 15 septembre 2015

Ces derniers temps


Le spectacle commence à dix-neuf heures trente, c'est-à-dire en access prime time. Malgré d'importants moyens techniques, de gros efforts chaque soir pour se renouveler, les audiences plafonnent, les revenus publicitaires sont nuls, on pointe du doigt un manque d'interactivité. "C'est un peu la grand-messe", déplore un consultant, "et dramaturgiquement, c'est limité. La nuit gagne toujours à la fin."













3 commentaires:

brigitte celerier a dit…

de bien belles représentations (n'y ai pas droit, ne voyant que le ciel qui me surplombe)

Tororo a dit…

Ces gros efforts quotidiens pour renouveler le spectacle méritent d'être salués.

X a dit…

Le Ciel, l'Infini, quoi, et "dramaturgiquement" illimité.... Vous y allez fort!