mercredi 2 décembre 2015

Quand la Terre était solide





[Otto Dix, Champ de trous d'obus près de Dontrien, Champagne, 
éclairé par des fusées, 1924]




Autrefois, quand la Terre était solide, je dansais, j'avais confiance. À présent, comment serait-ce possible ? On détache un grain de sable et toute la plage s'effondre, tu sais bien. 

Fatiguée on pèle du cerveau et on sait qu'on pèle, c'est le plus triste.

Quand le malheur tire son fil, comme il découd, comme il découd !

Henri Michaux, "La Ralentie" in L'espace du dedans (1944)

[merci Alban]


Aucun commentaire: