mercredi 25 mars 2015

Résumé de la situation





Le 16 juillet 1945, à la veille de la conférence de Postdam, un dôme de feu auréolé d'un nuage de pourpre transparente irradie le ciel du Nouveau-Mexique en creusant dans le sable du désert un cratère de verre et d'émeraudes brisées. Robert Oppenheimer, avec cette tendance au mysticisme que partagent plus ou moins tous ceux qui ont côtoyé l'atome, évoque, en des termes poétiques devenus trop célèbres, l'ivresse de la démesure qui s'empare des hommes quand ils deviennent des dieux. 
L'arrachant à sa méditation sur la mort, le temps et la majesté de Vishnou, le responsable du test Trinity résume la situation par une courte formule qui sacrifie malheureusement le mysticisme et la poésie sur l'autel d'une vigoureuse clarté : 
"Maintenant, Robert, nous sommes tous des fils de pute."

Jérôme Ferrari, Le principe (2015)


1 commentaire:

Legros JC a dit…

Décidé ne ment pas: les coïncidences existent; j'ai acheté ce livre hier et je le lirai ce soir, après avoir terminé la lecture du premier tome des éblouissants et assommants (dans le sens où ils mettent bien des idées en place) Cahiers de G.A.H.