lundi 7 mai 2018

Rêverie calendaire #243



Le 7 mai 1840, tandis qu'à Votkinsk naissait Tchaikovski, mourait à Dresde Caspar David Friedrich.






Le 7 mai 1943 naissait Donal McCann, à Dublin dont son père, en 47, deviendra le lord-maire, et que lui-même honorera d’une façon plus durable, à quarante-quatre ans, en incarnant, dirigé par un John Huston intubé dans un fauteuil roulant, l’élégiaque Gabriel Conroy dans The Dead ou Gens de Dublin, prêtant sa voix, dans un murmure — son premier rôle marquant, à vingt-cinq ans, avait été celui d’Estragon dans Godot ; il devait lutter toute sa vie contre l’alcool, la dépression, on le disait sinon très doux et très modeste —, aux cinq minutes de monologue qui en constituent l’épilogue, la clef de voûte et la merveille, prêtant aussi, magistralement, son visage à l’humanité dans ce qu’elle a de plus navrant, de plus subtil, de plus sublime : ce moment, qui vient pour chacun, où elle écarte le rideau pour regarder, dans la nuit noire, la neige tomber. 

Le 7 mai 1999, après avoir longtemps erré (petits braquages, films érotiques, dépendance aux anxiolytiques — première O.D. à quatorze ans), l’actrice moins classe Dana Plato, qui incarnait la sœur d’Arnold et de Willy dans la série qu’on sait, accorde une interview à la radio, évoquant ses amours, ses projets, longuement ses ennuis financiers, jurant ses grands dieux ne plus boire et ne plus se droguer — le standard croule sous les appels, elle se fait beaucoup insulter ; on retrouve son corps le lendemain, elle vivait dans une caravane, elle allait sur ses trente-cinq ans. Six semaines après, Donal McCann meurt d'un cancer.



2 commentaires:

  1. Chamboulée par ce que vous écrivez, le sublime est dans vos mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Ambre (le sublime est partout).

      Supprimer