dimanche 27 mai 2018

Rêverie calendaire #263











Le 27 mai 1850 naissait à Glasgow Thomas Cream (sic, a posteriori), fait docteur à vingt-six balais par une fac de Montréal — laquelle récompensait ainsi une thèse sur le chloroforme. Or cet anesthésique ne fut au mieux que la première étape des meurtres (au moins cinq) auxquels il se livra, dès 1881, pendant dix ans, au Canada, aux USA, en Angleterre : son vrai dada fut la strychnine.  

Dénoncé par une main anonyme, il fut pendu à Londres dans sa quarante-deuxième année, et, bien qu’il fût emprisonné quand Jack The Ripper perpétrait ses crimes, il s’est trouvé des gens pour prêter foi au témoignage de son bourreau, un certain Dillington, selon qui Cream — il n'en démordait pas —, aurait dit, une demi-seconde avant que la trappe bée sous lui : « I am Jack… »

Un biographe proposera une élégante solution de ce mystère en avançant que l’empoisonneur — c'est un effet collatéral bien connu de la pendaison — aurait en fait commencé à dire : « I am ejaculating »

Ça colle.

Peu après, le 27 mai 1894, venaient au monde — à Courbevoie et à Baltimore — Louis-Ferdinand Céline et Dashiell Hammett ; puis c’est le retour au gothique avec les naissances, à onze ans d’écart, de Vincent Price et de Christopher Lee. Le 27 mai est diabolique.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire