vendredi 18 mai 2018

Rêverie calendaire #254



Isaac à onze ans.







Satie naissait hier, un peu à la marge comme toujours, car le 18 mai, sans conteste, est profondément musical : à Stuttgart en 1616, naît Johann Jakob Froberger, claveciniste itinérant et misanthrope sur ses vieux jours (relativement, il meurt à cinquante ans), qui demande avec insistance, à l’orée de ses partitions, que l’on joue sa musique — pitié ! — avec lenteur et discrétion ; en 1909, à Cambo-les-Bains (Pays basque) et à quarante-huit ans, Isaac Albeniz succombe à une néphrite ; deux ans plus tard, à Vienne, un autre organe s’enflamme, plus rare que le rein, l’endocarde, dans la personne de Gustav Mahler, qui n’y survit pas : il a cinquante ans. Au moins, Satie ira jusqu’à soixante — cinquante-neuf, ne chipotons pas.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire