vendredi 3 avril 2015

Comme un mouton malade




Nulle trace de bonheur collectif chez le pianiste. Rien dans le regard qui puisse faire penser que le pianiste ait été un jour ou l'autre encombré par la quête ou la réalisation de ce bonheur collectif, aucune trace de bonheur chez celui-là qui souriait, chaleureux et amical, et s'asseyait dans le fauteuil club à côté du mien, j'ai commencé à trembler de la tête aux pieds, ne pouvais pas cesser de trembler alors qu'il ne faisait pas froid et que je n'avais pas la grippe, mais à trembler comme un mouton malade. 

Noémi Lefebvre, L'autoportrait bleu (2009)



Aucun commentaire: