jeudi 9 avril 2015

L'opéra de Marseille





En tongs enfin (ou quasiment) ; Bellini revu par Chopin, des flotteurs dont un ragondin. 


3 commentaires:

Ambre a dit…

Génial! Merci pour cette bouffée de fraîcheur... printanière.

Tororo a dit…

Excellente direction d'acteurs.

Igor a dit…

Ton sol bémol grave sonne comme une section de violoncelles. (D'où il ressort qu'on appauvrit un piano en l'accordant).