jeudi 15 janvier 2015

Quasi une minute de presque silence







Wozu es dulden, dass man von irgendeinem Himmel auf diese schwarze, stachelige Erde geworfen worden ist ? 

À quoi bon souffrir d’avoir été jeté du haut de je ne sais quel ciel sur cette terre noire hérissée de piquants ?

Kafka

(musique et chant : Jody Pou)



4 commentaires:

Michèle F. a dit…

Oui, Didier, mais n'oublions pas que nous avions été prévenus.....

Legros JC a dit…

Quelle étrange phrase, quand on la décortique! Effectivement: "à quoi bon souffrir?". Jouissons-en, n'est-ce pas?

Didier da Silva a dit…

"On ne me dit jamais rien."

Didier da Silva a dit…

Et comment ! (Qu'elle est étrange et qu'il faut jouir)