mardi 24 avril 2018

Rêverie calendaire #230








Le 24 avril 1941 naît John Williams, mais ce n’est pas celui qui composera la musique du Superman de Richard Donner en 1978 (celui-là a déjà neuf ans et quelques semaines), c’est le guitariste classique australien — sans parler des prélat, géologue, missionnaire, acteur, écrivains (trois), joueurs de basket-ball, de squash, de rugby à XV (quatre, dont deux Gallois), homme politique, pilote de moto, archer, saxophoniste et cavalier qui ont porté ou portent ce nom, il n’y a qu’un Superman mais plusieurs John Williams. 

Le 24 avril 1980, six semaines après la fin du tournage de Superman II (une caricature du premier) sous la direction de Richard Lester et non plus Donner, débarqué du projet alors qu’il en avait tourné les trois quarts, réarrangés n'importe comment par une production suicidaire, et qui fêtait amèrement ce jour-là ses cinquante ans mourait à Paris l’écrivain cubain Alejo Carpentier, qui était né en Suisse soixante-quinze ans plus tôt pour forger la notion de real maravilloso, ou réel merveilleux.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire