lundi 18 juin 2018

Rêverie calendaire #285











Le 18 juin 1907, tandis qu’à Saint-Maur-des-Fossés on fête les quatre ans de Raymond Radiguet (aîné des sept enfants qui suivraient), c’est-à-dire le premier cinquième de son existence, naît dans le Grand Nord russe, à Vologda, le huitième et dernier enfant d’un prêtre orthodoxe, Varlam Chalamov, lequel, treize ans après la mort du jeune auteur du Diable au corps, sera arrêté pour « activité trotskiste contre-révolutionnaire » et déporté à la Kolyma, pays de la mort blanche, enfer sur terre, ce qu’on ne souhaiterait à personne mais dans son cas, sans ça, nous serions privés d’un chef-d’œuvre de la littérature, les Récits qu’il en tira, c’est bien triste mais c’est comme ça — alors que si la typhoïde avait tué Raymond avant qu’il ne pondît ses deux petits romans, ç’aurait été bien triste aussi, c’est sûr, mais enfin la littérature, assurément, n’y aurait pas perdu autant.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire