dimanche 24 juin 2018

Rêverie calendaire #291









Le 24 juin 1947, tandis qu’à Stevens Point (Wisconsin) naissait Peter Weller, futur interprète de Buckaroo Banzaï et de Robocop, un jeune pilote en vol au-dessus des Rocky Mountains, Kenneth Arnold, observait dans le ciel devant lui neuf objets tenant, quant à la forme, à la fois du poing américain et de la corne de gazelle, et qui, munis d’un système de freinage inconcevable pour un entendement humain, se mouvaient à une vitesse foudroyante, par bonds brusques, un peu, si vous voulez, tenta d’expliquer Kenneth dès le lendemain à deux reporters locaux, comme une soucoupe qui ricocherait sur l’eau (il en avait une sous les yeux, certainement, on lui avait offert un café, Nolan Skiff à gauche et Bill Bequette à droite dans leur petit bureau de l’East Oregonian, nous extrapolons). On connaît la précision des journalistes ; une lecture à la hâte, dans les agences de presse, transmit au design des vaisseaux ce qui ne concernait que leurs déplacements et voilà comment, dès ce jour, les soucoupes volantes envahirent le monde : des dizaines de témoins déjà se signalèrent dans les semaines suivantes, qui voyaient le mot et la chose.

Quatre siècles et cinq ans plus tôt naissait Juan de Yepes Alvarez dit Jean de la Croix, qui n’éprouva pas le besoin de peupler le ciel d’objets délirants — un seul avait suffi pour éclairer la nuit obscure, il le voyait les yeux fermés.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire