samedi 23 mai 2015

Scène de ménage





La nuit et le jour sont assis sur le sofa et boivent du thé ; la nuit avec une goutte de rhum, le jour avec un nuage de lait. Leurs enfants, Aurore et Crépuscule, jouent dans leur chambre. Le jour explique qu’il veut divorcer. Parce que je suis noire ? pleure la nuit. Non, c’est pour aller vivre avec l’Éternité. La nuit traite l’Éternité de grosse pouffiasse. Elle sanglote. Depuis quand vous êtes ensemble ? Depuis toujours. Alors pourquoi tu m’as épousée ? Pour ton argent. Salaud ! Tiens, une gifle ! Le jour se frotte la joue qui rosit. Et les enfants ? demande la nuit. Je te les laisse, dit le jour. Ah non, tu t’en occupes. La nuit est sombre. Le jour se lève. Bon ben, adieu. La nuit tombe sur le sofa. Je veux mourir, murmure-t-elle, mais au fond elle n’est pas mécontente d’être débarrassée à bon compte de ce fils de pute. 

Mika Biermann, Mikki et le village miniature (P.O.L, 2015), p. 209



3 commentaires:

PhA a dit…

C'est vachement bien.

fayçal a bentahar a dit…

Fou rire !

Nana Marton a dit…

Un seul moyen de ne pas me ruiner : me désabonner de votre blog.
j'ai bien tenté ... mais j'ai échoué.
alors, celui-là aussi je vais l'acheter et le lire.
puis le recommander autour de moi.
merci bien :-) !