jeudi 8 mars 2018

Rêverie calendaire #183









Le 8 mars est la Journée des Femmes : nous n’évoquerons donc pas le prince musicien Carlo Gesualdo, né ce jour-là en 1566 et qui tua la sienne (dommage), si nous parlons de Louise Colet, morte le 8 mars 1876 (sept ans après Hector Berlioz qui hélas n’a pas sa place ici, malgré son amour pour Estelle), nous ne dirons pas qu’elle est surtout connue pour avoir été la maîtresse de Flaubert, non, penchons-nous sur ces centaines de noms dignes d'être listés, masculins dans une proportion sarmante, scrollons — hmm, qu'avons-nous, une reine, Urraque 1ere de Castille, une princesse anglaise, Adèle de Blois, une aristocrate parisienne, Élisabeth-Angélique de Montmorency-Bouteville (pour qui le duc de Nemours se battit en duel et perdit la vie), une poignée d’actrices dont la plus remarquable est la certes exquise Cyd Charisse (née à Amarillo, Texas, le 8 mars 1922), une milliardaire russe en exil, quelques basketteuses, une nageuse, deux modèles dont un « de charme » et il ne reste déjà plus qu’Estelle Desanges, née dans la Mayenne en 77, lancée par L’Emmerdeuse de Fred Coppula en 2000 et lauréate en 2009 d’un Hot d’Or d’honneur avant son retrait du circuit pour se vouer à sa vie de famille, et Jessica Jaymes, née le 8 mars 79 à Anchorage, en Alaska, qu’on a pu voir dans Desperate Housewhores : More than a MILF en 2008 ou dans American Cocksucking Sluts 2 en 2012 et qui tournait encore en 2017 Miss Jaymes is A Bitch Stepmom, on dirait que le diable s’en mêle, ce sera peut-être mieux demain. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire