jeudi 1 mars 2018

Rêverie calendaire #176










Le 1er mars 1932, la pluie tombait sur le New Jersey où Charles Lindbergh Jr., vingt mois, est kidnappé dans son sommeil ; la lettre de rançon trouvée sur le bord de sa fenêtre disait dans un anglais branlant « the child is in gut care », or on apprendra, lorsque soixante-dix jours après (entre-temps la rançon avait été payée par son héros de père) un chauffeur-livreur arrêté sur le bord de la route pour pisser, à quatre miles à peine de son berceau, découvrira dans un fourré son corps décomposé depuis au moins deux mois, que c’était non seulement mal orthographié mais très exagéré, on l’avait probablement tué le soir même de son enlèvement. 

Ce même soir, l'intense Ryûnosuke Akutagawa, l'auteur de Rashômon et de Dans le fourré, eût atteint l'âge de quarante ans s'il n'avait ingéré, cinq ans plus tôt, pendant l'été, à Tôkyô où il était né, assez de véronal pour mettre fin à sa « vague inquiétude » — tels furent précisément les deux derniers mots qu'il laissa, sans faire une faute. 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire