samedi 24 mars 2018

Rêverie calendaire #199








Une carrière peut s’écrouler comme un château de cartes, à Hollywood, et ça ne date pas d’aujourd’hui : ainsi, à l’automne 1921, celle du brave Roscoe Arbuckle, le premier des grassouillets qui devint une star de cinéma, sous le nom pénible pour lui de Fatty — ce n’était pas sa faute, le fatum plutôt, il était né gros, le 24 mars 1887, et tout allait bien, il était l’enfant en surpoids chéri de l’Amérique, jusqu’à ce qu'on l'accuse sans fondement du viol et de l’homicide d’une starlette (Virginia Rappe (sic), l’influence du nom sur l’opinion publique n’est pas à négliger), morte en réalité d’une péritonite, calomnie dont un tribunal le blanchira en vain car les ligues de vertu et la presse en roue libre ont fait de lui pendant des semaines un monstre aussi pur que l’imbécile heureux qu’il incarnait avant la chute, et que ce monstre s’est incrusté dans les esprits, tel un Bouddha maléfique. Au printemps suivant, la première des mesures du tout nouveau comité de censure du sénateur Hays, dont le code pudibond devait régner sur le cinéma américain jusqu’au milieu des années 60, consistera d’ailleurs à faire blacklister Arbuckle, bien qu'il soit seulement coupable d'aimer les filles et la boisson. Celui-ci survivra douze ans à sa crucifixion, son cœur lâche à quarante-six ans. 

D’autres acteurs sont plus heureux qui sont nés un 24 mars. Plusieurs ont un petit grain de folie, détonnent dans le paysage, se montrent plus imprévisibles que la moyenne de leurs confrères, plus irréductiblement singuliers : Laszlo Szabo, qui naît en 36, toujours dans quelque coup fourré, Romain Bouteille l’année suivante, Frédérique Bel en 75.





2 commentaires:

  1. bonjour,
    je ne pense pas que le nom de la présupposée victime ait influencé l'opinion publique américaine, dans la mesure où le substantif "rappe" n'existe pas et ne se prononce pas de la même façon que "rape".
    et pour un Français, ça sonnerait plutôt comme "râpe" (à fromage)...
    longue vie à vos délicieuses rêveries calendaires !

    RépondreSupprimer
  2. En Allemagne, c'est Ariel qui a eu un bad buzz.

    RépondreSupprimer