mercredi 28 mars 2018

Rêverie calendaire #203








1858, 1960, il est peut-être prématuré de parler de malédiction, on sait néanmoins que jamais deux sans trois et par conséquent il est probable, sinon certain, qu’un de ces 28 mars prochains naîtra dans la bonne ville de Lyon, à moins qu’il y soit déjà né, un plumitif doublé d’un cuistre, nanti de prétentions à la philosophie, volontiers mystique, et qui saura fourguer à pleins cageots les fruits — et les légumes — d’un égo gigantesque, inversement proportionné à son sens du grotesque : il prendrait ainsi la suite du Sâr Joséphin Péladan (dont les yeux « bovins et à fleur de crâne » étaient, selon son ennemi juré Léon Bloy, « semblables à des dos de poissons morts émergeant d’une onde croupie ») et d’Éric-Emmanuel Schmitt («…d’autant plus visibles qu’un étonnement prodigieux les tient presque toujours démesurément dilatés — l’étonnement infini d’avoir découvert qu’on était l’authentique héritier des Anges et l’adorable parangon des Dieux »).




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire