lundi 12 février 2018

Rêverie calendaire #159









Le 12 février est un tueur d’enfants. En 1554, après neuf jours de règne qui lui vaudront le petit nom de Nine Days Queen, Lady Jane Grey, seize ans, perd la tête à la Tour de Londres sur l’ordre de Marie Tudor ; avant que la hache ne s’abatte, elle ceint elle-même ses yeux d’un bandeau, et ses propres derniers mots, avant une citation des évangiles, sont « Where is it ? » (elle parlait du billot). 

Un soir de 1976, dans une sombre allée de West Hollywood, Lionel Ray Williams, un livreur de pizza en manque qui cherche trois sous pour sa dose, poignarde Platon en plein cœur, un coup a suffi, comme il rentrait chez lui, nous voulons dire l’acteur Sal Mineo, star à seize ans par La Fureur de vivre, où déjà on le sacrifiait, et alors dans le creux de la vague ; il fêtait trente-sept ans un mois auparavant. Junkie without a cause, l’assassin du beau Sal ne savait pas qui il était. 

On ignore qui sont désormais les assassins de James Bulger, lequel, un mois avant qu’il n’eût trois ans, en 1993, échappa un instant à la surveillance de sa mère (mais pas à celle d’une caméra), dans un mall de Liverpool, assez pour que deux gosses de dix ans l’abordent et le convainquent de le suivre et, loin des regards, près d’une voie ferrée, s’acharnent sur sa tête à coups de briques et de barre de fer. Puis ils disposent son corps sur la voie. Un train passe. Le monde entier scrute les images du centre commercial, ces frêles silhouettes emmenant hors champ sa silhouette plus frêle encore ; la justice anglaise, huit ans plus tard, en les relâchant, accorde un nouveau nom aux innommables. 

Le jour même de la mort du petit James, la société « La Pie Qui Chante » fait la maline et homologuer un Carambar de quatre mètres et pesant 212 kilos. Neuf ans plus tôt, l’enfance est bien morte, disparaissait Cortázar Julio.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire