vendredi 22 juin 2018

Rêverie calendaire #289









Qui l’eût cru, Sue Ellen est la tante de Super Jaimie — ou plutôt leurs interprètes ont ce lien de parenté, dans la vraie vie. La seconde, Lindsay Wagner, dont la carrière se résume plus ou moins à ce rôle très populaire d’une femme bionique, à la fin des années 70, faisant des bonds au ralenti dans un  bruit de détente métallique, naquit à Los Angeles le 22 juin 1949, en même temps que, dans le New Jersey, Meryl Streep. La pauvre aura beau courir vite, le jour se lève plus tôt, c’est clair, sur la côte est.




jeudi 21 juin 2018

Rêverie calendaire #288



Ce jour-là, cependant, mourait Édouard Vuillard.





Le 21 juin, c’est le début de l’été, c'est-à-dire de la saison creuse ; pour marquer le coup et prendre le pli, il ne se passe pratiquement rien. C’est à peine si l’on signale, le jour où Jean-Paul Sartre devint quinquagénaire, les naissances de Michel Platini et de Jean-Pierre Mader ; pas de quoi se lever la nuit pour chanter Macumba




mercredi 20 juin 2018

Rêverie calendaire #287



Rien n'aura eu lieu que le lieu.







Le 20 juin 1756, le nawab du Bengale, Sîrâj ud-Daulâ, fait ouvrir les portes de la salle des gardes du Fort William, à Calcutta, où il aurait fait entrer la veille pas moins de 146 soldats britanniques — tous, à peu près, sont morts et leur masse déjà puante, il fait une chaleur à crever, s’écroule aussitôt sur le pavé, comme dans un dessin animé.

Ladite salle, située dans le donjon du fort, mesurant huit mètres sur six, on se demande comment il s’y est pris et on subodore la fake news (à l’heure actuelle les historiens non-anglophones s’accordent à dire qu’elle n’a pas même un fond de vérité), mais l’Angleterre choquée ne mit pas en doute une seconde le récit d’un seul « survivant », John Zephaniah Holwell, se passionnant pour lui grâce, notamment, au petit nom très suggestif que l’on donna à ce bourrage sadique, « The Black Hole of Calcutta » ; et ce trou noir, ressassé à l’envi, à chaque reprise plus effroyable, justifierait dans la suite des temps les horreurs, elles bien réelles, de l’anglaise colonisation, des gens capables de faire ça ne méritaient aucune pitié.



mardi 19 juin 2018

Rêverie calendaire #286










Le 19 juin 1631 mourait de la peste à Poitiers le jésuite furieux et très craint François Garasse, qui voyait des athées partout, tandis que plus aimablement, à Paris où ses sœurs et lui, auvergnats jusqu’alors, venaient tout juste de suivre leur père, Blaise Pascal fêtait ses huit ans. 

Plus tard, lorsque Gena Rowlands eut quatorze ans, il y a de beaux divertissements, Chico Buarque naquit à Rio.





lundi 18 juin 2018

Rêverie calendaire #285











Le 18 juin 1907, tandis qu’à Saint-Maur-des-Fossés on fête les quatre ans de Raymond Radiguet (aîné des sept enfants qui suivraient), c’est-à-dire le premier cinquième de son existence, naît dans le Grand Nord russe, à Vologda, le huitième et dernier enfant d’un prêtre orthodoxe, Varlam Chalamov, lequel, treize ans après la mort du jeune auteur du Diable au corps, sera arrêté pour « activité trotskiste contre-révolutionnaire » et déporté à la Kolyma, pays de la mort blanche, enfer sur terre, ce qu’on ne souhaiterait à personne mais dans son cas, sans ça, nous serions privés d’un chef-d’œuvre de la littérature, les Récits qu’il en tira, c’est bien triste mais c’est comme ça — alors que si la typhoïde avait tué Raymond avant qu’il ne pondît ses deux petits romans, ç’aurait été bien triste aussi, c’est sûr, mais enfin la littérature, assurément, n’y aurait pas perdu autant.





dimanche 17 juin 2018

Rêverie calendaire #284











Le 17 juin 1876, c’est la bataille de Rosebud Creek, 1300 soldats de l’Union, qui battirent en retraite, contre un peu plus de la moitié de Lakotas et de Cheyennes ; ou plutôt, pour ces derniers — l’un des leurs, encerclé, ayant été, à la dernière minute, pris en croupe par un cavalier qui n’était autre que sa frangine —, « Le Combat-où-la-Sœur-Sauva-le-Frère ». 

Neuf ans plus tard entrait dans le port de New York, à bord du bâtiment « L’Isère », la statue de la Liberté — de massacrer, apparemment — partie un mois plus tôt de Rouen. 

En 1939, à Versailles, on exécute, c’est la dernière fois, un assassin en place publique. Convaincu de six meurtres bassement crapuleux (fin juillet 1937, il étrangle sa première victime, dans l’automne qui suit les cinq autres sont expédiées d’une balle dans la nuque), le tueur au regard de velours, comme la presse le surnomma, venait d’Allemagne et s’appelait Eugène Weidmann ; bien fait de sa personne, il donna des chaleurs à nombre de femmes — dont les démonstrations, le jour qu’on le décapita, convainquirent justement l’État d'étêter, désormais, à huis clos — et à au moins un homme, un certain Jean Genet, qui fera de son nom le premier mot de son premier livre, Notre-Dame-des-Fleurs.



samedi 16 juin 2018

Rêverie calendaire #283








Le 16 juin 1959, à Los Angeles, autour de minuit, George Reeves descend dans son living-room et demande à tout le monde (sa fiancée, deux scénaristes, une épouse de scénariste) de la mettre en veilleuse, il y en a qui voudraient dormir, tous sont très gais et déjà pas mal ivres mais cette bonne humeur rebondit sur lui telles les balles sur ce putain de Superman qu’il incarne, à son désespoir, depuis huit ans à la télévision, six saisons, 104 épisodes, un ennui sans bornes, lui qui tout de même avait fait ses débuts dans Autant en emporte le vent, il boit un verre mais le cœur n’y est pas, salut la compagnie, il remonte, vers deux heures du matin les policiers dépêchés sur les lieux répètent cent fois les mêmes questions aux quatre témoins bourrés comme des queues de pelle tandis qu’à l’étage on photographie, au pied de son lit, le fils de Krypton en tenue d’Adam, une balle dans le crâne  avait-il cru, même une seconde, qu’elle allait rebondir aussi ? et un Luger entre les jambes. 

Vingt ans plus tard exactement, sur la côte est, Raymond Nicholas Kienzie dit Nicholas Ray s’éteignait hors-champ, quinze ans après son dernier film hollywoodien et trente ans après son premier, Les Amants de la Nuit, tout de suite une masterpiece ; le titre du tout premier "Superman movie", en 1951, Superman et les Nains de L’Enfer — dont le succès avait déterminé le développement de la série télé et de la dépression de Reeves — décrit assez bien, mutatis mutandis, les rapports qu’entretint l’auteur de La Fureur de vivre avec les grands studios.





vendredi 15 juin 2018

Rêverie calendaire #282









Certes, tout ne fait pas sens : le 15 juin 1946, soit précisément au lendemain du premier son de Trump, des dix-huit ans du Che et de la mort du père de la télé, naissaient parallèlement Demis Roussos (à Alexandrie) et Brigitte Fossey (à Tourcoing), c’est marrant mais ça ne pisse pas loin. Le 15 juin, par ailleurs, a toute ta sympathie : en 1927, notamment, Erroll Garner a six ans à Pittsburgh (Pennsylvanie) quand Hugo Pratt naît à Rimini.




jeudi 14 juin 2018

Rêverie calendaire #281







Le 14 juin 1946, l’histoire s’écrit toute seule, c’est même un peu flippant : tandis que l’inventeur de la télévision, John Logie Baird, décède dans l’est du Sussex, Ernesto Rafael Guevara est un jeune Argentin qui joue au rugby agressivement, lit beaucoup et fête ses dix-huit ans, et Donald Trump un nouveau-né tout frais du jour.




mercredi 13 juin 2018

Rêverie calendaire #280







Un 13 juin, c’est bien triste, en 1977, l’hépatite contractée en Inde — lors d’un voyage autour du monde, c’est un jeune homme de son époque, probablement très sympathique — s’est transformée en pancréatite et tue à Londres Matthew Garber, qui vient d’avoir 21 ans et incarnait treize ans plus tôt Michael Banks, dans Mary Poppins.



mardi 12 juin 2018

Rêverie calendaire #279









Le 12 juin 1916 naît à New York Irwin Allen, producteur dans les années 60 des séries à succès Perdus dans l’espace et The Time Tunnel (traduit en français par Au cœur du temps, alors que c’était le moment ou jamais de souligner la symétrie devant laquelle Allen lui-même avait étrangement reculé en la nommant Perdus dans le temps, ce que ses héros et ses scénaristes sont effectivement), puis dans la décennie suivante de plusieurs films catastrophes — sommet de sa carrière (138 étages) : La Tour infernale, en 1974 — qui lui valent le surnom charmant de « Master of Disaster ». 

Le jour de son centième anniversaire (il est mort depuis vingt-cinq ans), armé d’un fusil d’assaut Sig Sauer MCX et d’un Glock, un agent de sécurité d’origine afghane, Omar Mir Saddiqui Mateen, 29 ans, ouvre le feu à deux heures du matin dans une boîte de nuit gay de plain-pied d’Orlando (Floride), le « Pulse », faisant — lui compris — cinquante morts tout rond. 

Le bout du time tunnel se fait attendre ; le désastre se porte bien.

 





lundi 11 juin 2018

Rêverie calendaire #278








Le 11 juin 1982, deux semaines après qu’il avait clos le festival de Cannes, E.T. The Extra-Terrestrial se répand aux États-Unis, déchaînant bientôt l’hystérie. C’est le début du merchandising, je vais sur mes neuf ans et j’en entends parler comme tout le monde, Yves Mourousi et Marie-Laure Augry nous entretiennent du phénomène, programmé en France juste avant Noël. L’automne est un trépignement, on découpe la fiche dans Première, on est des premiers dans la salle. Comme on sait, le film est parfait. On change d’idée pour les cadeaux — il est encore temps, miraculeusement —, on veut le disque et la poupée, on n'a même pas besoin de pleurer. On pleurera autant qu'il faudra.




dimanche 10 juin 2018

Rêverie calendaire #277







Where the Wild Things Are ? Over the Raimbow, semble nous souffler le 10 juin, éternel gamin, qui voit naître à six ans d’écart Judy Garland et Maurice Sendak. 

Et Bécassine, c’est ma cousine, ajoute hélas Chantal Goya — dont c’est aussi l’anniversaire — hors de propos.




samedi 9 juin 2018

Rêverie calendaire #276








Le 9 juin 1961 naissent l’acteur Michael J. Fox et le scénariste Aaron Sorkin… lesquels, bingo, sont tous les deux au générique de Le Président et Miss Wade, en 1995 !!

Le 9 juin 1963 naissent l’acteur Johnny Depp et le scénariste David Koepp… lesquels, bingo, sont tous les deux au générique de Fenêtre secrète, en 2004 !!! 

Relisant tout cela à tête reposée, l'enquêteur ne comprend plus très bien pourquoi il était aussi excité (un bon montage, une musique-choc, on n'y verra que du feu).